Gaming Africa
Source: Gaming Africa |

Master class pour bookmakers pour définir les principes de formation clés de Gaming Africa

Directeur général et fondateur de Gaming Economics, Lee Richardson insiste sur l'importance de la formation et sur la façon dont certaines juridictions accordent une importance croissante à la formation des personnes qui travaillent dans le secteur du jeu

Je suis très heureux de participer à ce qui sera mon premier salon du secteur en Afrique

LONDRES, Royaume-Uni, 12 octobre 2017/APO/ --

À mesure que les attentes grandissent pour la première édition de Gaming Africa (www.GamingAfrica.za.com) (les 24 et 25 octobre, Johannesburg), Lee Richardson – directeur du cours de gestion des bookmakers de Totally Gaming Academy – nous révèle en exclusivité un aperçu de ce que ce module de formation spécifiquement élaboré peut offrir aux délégués. Également directeur général et fondateur de Gaming Economics, Lee Richardson insiste sur l'importance de la formation et sur la façon dont certaines juridictions accordent une importance croissante à la formation des personnes qui travaillent dans le secteur du jeu.
 
 

Comment avez-vous adapté la formation pour les délégués qui participent à Gaming Africa ?
Chaque Master class que je dispense est adaptée au public visé : nous avons procédé de la même façon que pour les délégués d'Amérique latine qui ont participé à Juegos Miami cette année. Si de nombreux principes de gestion des bookmakers sont similaires à travers le monde, certains aspects comme les types de paris, le comportement du consommateur, les règles de commercialisation et les régimes de licences sont toujours différents. La Master class intègre tout cela en garantissant une approche précise des principes essentiels de la gestion des bookmakers.
 
Pouvez-vous nous expliquer les principaux enseignements de ce module, quels avantages pourront en tirer les délégués d'un point de vue pratique ?
Après la Master class, les délégués disposeront d'une compréhension approfondie du fonctionnement correct des paris sportifs : point de vue, bénéfice, produit, planification et personnes. Elle procurera aux délégués un cadre de travail fiable qu'ils pourront adopter et adapter à leur propre fonctionnement, qu'ils soient déjà établis, en cours de développement ou à leurs débuts.
 
Quelle est selon vous l'importance accordée par les autorités de régulation des jeux à un secteur bien formé ?
Je pense que cela varie énormément en fonction des pays, mais ce qui est clair c'est qu'il n'existe pas de « solution toute faite ». Pour certains régulateurs, cela peut impliquer une « réglementation allégée », alors que d'autres veulent des personnes qualifiées pour détenir des licences d'exploitation personnelles, avec toute la diligence requise qui doit accompagner ce « standard ». La portée de la formation spécifique pour le secteur, que nous sommes en mesure de délivrer à travers nos formations pour les spécialistes et les Master class associées, est clairement conforme à ce niveau de due diligence, et à contribuer à relever les normes. Pour ce qui est de l'avenir, j'aimerais voir le secteur adopter davantage de programmes de développement personnel continu (DPC) : tout le monde en bénéficiera, notamment les opérateurs, les régulateurs et, ce qui est plus important, le consommateur.
 
Pensez-vous que la formation fait désormais partie de la culture du jeu ou qu'elle est uniquement perçue comme une fonction nécessaire ?
Elle commence à être prise au sérieux, sans aucun doute, et de nombreux régulateurs avec lesquels j'ai eu des réunions régulières parlent de plus en plus de la nécessité d'améliorer les normes de fonctionnement dans l'ensemble du secteur. La formation est un élément essentiel, et bien que certains régulateurs tardent encore à l'admettre, il est clair que la tendance est à la reconnaissance de sa capacité à rehausser les normes.
 
Selon vous, que peut apporter Gaming Africa au développement du secteur sur le continent et qu'attendez-vous précisément de cet événement ?
Je travaille dans le secteur des salons commerciaux et des conférences depuis plus de 15 ans en tant qu'intervenant, délégué et modérateur en Europe, Asie et Amérique, je suis donc conscient de leur importance d'un point de vue pédagogique et pour le développement du secteur, ainsi que de la valeur inestimable des relations qu'y établissent ceux qui y participent. Je suis convaincu que ce sera le cas de Gaming Africa et, personnellement, je suis très heureux de participer à ce qui sera mon premier salon du secteur en Afrique. 

Distribué par APO pour Gaming Africa.

Demandes médias :
Dan Stone – Dan.Stone@ClarionEvents.com
+44 (0)20 7384 8121

Chris Jones - CJ@SJC.co.uk
+44 1273 699 900

À propos de Gaming Africa :
Gaming Africa (www.GamingAfrica.za.com) est la nouvelle conférence gratuite qu'il ne faut pas manquer. Elle se déroulera les 24 et 25 octobre à Johannesburg. Créée et organisée par l'équipe responsable de l'ICE, Gaming Africa accorde une place essentielle à la formation et à l'apprentissage. Avec des modules d'apprentissage couvrant l'économie, les méthodes de paiement, la responsabilité sociale, la lutte contre le blanchiment d'argent, les investissements, les relations publiques, des tables rondes régionales et deux Master class dispensées par la Totally Gaming Academy, Gaming Africa a relevé le niveau en termes de prestation d'événements spécialisés afin de répondre aux besoins spécifiques du secteur des jeux sur le continent.  
 
Pour télécharger le programme de Gaming Africa et s'inscrire, rendez-vous sur : www.GamingAfrica.za.com.