Source: Amnesty International |

Nigeria. Shell doit être amené à rendre pleinement des comptes pour les préjudices en matière de droits humains avant d’être autorisé à vendre ses activités dans le delta du Niger

Amnesty International continue de recommander que tout processus de validation de ventes relatif aux activités de Shell au Nigeria soit complet et approfondi et comporte des garanties pour protéger les droits humains

En réaction aux informations indiquant que l’autorité de régulation de l’industrie pétrolière du Nigeria s’apprête à proposer un processus de validation accélérée des ventes pour les entreprises qui souhaitent céder leurs activités dans le pays, Isa Sanusi, directeur d’Amnesty International Nigeria, a déclaré : « Au moment où Shell tente d’obtenir la…

Amnesty International
  • Contenu multimédia

  • Images (2)
    • Maroc. La criminalisation de l’avortement a des conséquences dévastatrices pour les droits des femmes et des filles (2)
    • Maroc. La criminalisation de l’avortement a des conséquences dévastatrices pour les droits des femmes et des filles (2)
  • Tout (2)
Source: Amnesty International |

Maroc. La criminalisation de l’avortement a des conséquences dévastatrices pour les droits des femmes et des filles

Des lois interdisant la diffusion d’informations sur l’avortement restreignent encore davantage l’accès à des ressources essentielles de santé, privant les femmes de la possibilité de prendre des décisions

L’État marocain manque à ses obligations de garantir des services de santé sexuelle et reproductive disponibles, accessibles, abordables, acceptables et de bonne qualité, notamment des services d’avortement, exposant ainsi les femmes et les filles à des situations dangereuses et bafouant leurs droits humains, a déclaré Amnesty International le 14 mai 2024.…

Source: Amnesty International |

Rwanda. 30 ans après le génocide, il est urgent que justice soit rendue

Amnesty International appelle la communauté internationale à réaffirmer d’urgence son engagement à garantir la justice et l’obligation de rendre des comptes pour les victimes et les rescapés

Alors que débute dimanche 7 avril la 30e commémoration du génocide de 1994 contre les Tutsis au Rwanda, au cours duquel quelque 800 000 personnes ont été tuées, dont des Hutus et d’autres qui se sont opposés au génocide et au gouvernement extrémiste qui l’a orchestré, Amnesty International appelle la communauté internationale à réaffirmer d’urgence…

Source: Amnesty International |

Éthiopie. Il faut mettre fin aux exécutions extrajudiciaires dans la région Amhara, et traduire les responsables présumés en justice

Les 10 et 11 octobre, des membres des ENDF ont soumis six autres hommes, dont au moins cinq civils, à des exécutions extrajudiciaires dans le quartier de Seba Tamit de cette ville

Les Forces de défense nationale éthiopiennes (ENDF) ont procédé à des exécutions extrajudiciaires de civil·e·s à Bahir Dar, capitale de la région Amhara, et ont privé dans certains cas des familles du droit d’enterrer leurs proches, écrit Amnesty International dans une nouvelle synthèse diffusée lundi 26 février. Ce document, intitulé We Thought…

Source: Amnesty International |

Algérie. Cinq ans après le mouvement de protestation du Hirak, la répression continue sans relâche

Des dizaines de manifestant·e·s pacifiques, de journalistes, de militant·e·s et de défenseur·e·s des droits humains continuent de languir derrière les barreaux pour avoir critiqué les autorités

Les autorités algériennes continuent de réprimer les droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique cinq ans après le début du mouvement de protestation du Hirak, a déclaré Amnesty International le 22 février 2024, en ciblant les voix critiques et dissidentes, qu’il s’agisse de manifestant·e·s, de journalistes ou de personnes…

Source: Amnesty International |

Madagascar. Les autorités doivent abroger les articles de loi en faveur de la castration chimique et chirurgicale des violeurs

Amnesty International demande aux autorités malgaches d’aligner ces modifications sur les normes relatives aux droits humains, tout en accordant la priorité au bien-être, aux droits et aux besoins des victimes

En réaction aux modifications du Code pénal malgache, qui autorise désormais la castration chimique et chirurgicale comme sanction en cas de viol sur mineur·e·s, Tigere Chagutah, directeur régional pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe à Amnesty International, a déclaré : « À Madagascar, les cas de viol ne sont pas suffisamment…

Source: Amnesty International |

Zimbabwe : Le gouvernement fait un grand pas en avant vers l’abolition de la peine de mort

Maintenant que le conseil des ministres a donné son aval, le Parlement doit veiller à ce que la peine de mort soit véritablement abolie en votant l’adoption de la législation qui en fera une réalité

En réaction à la décision prise par le gouvernement du Zimbabwe d’appuyer l’abolition de la peine de mort, Khanyo Farise, directrice adjointe du programme Afrique australe et Afrique de l’Est à Amnesty International, a déclaré : « Le Zimbabwe a pris la bonne décision en vue de mettre fin à cette forme…

Source: Amnesty International |

Benin : Les Derniers Ex-Condamnes a Mort Gracies

Le Benin avait ratifié en 2012 le second Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politique visant l’abolition de la peine de mort

Amnesty international a pris connaissance de la grâce présidentielle accordée le 6 décembre 2023 par décret aux 11 derniers ex-condamnés à mort dont les peines avaient été commuées en 2018 mais qui se trouvaient encore dans les prisons du Bénin après 24 à 27 ans passés en détention. À cette…

Source: Amnesty International |

Togo : « Des femmes accouchent par terre » à cause du manque de personnel et d’équipement

Le taux de mortalité maternelle est également élevé au Togo, avec 399 décès de mères pour 1 00,000 naissances vivantes

Les autorités togolaises doivent de toute urgence améliorer l’accès aux soins de santé maternelle dans le pays et réduire la mortalité infantile et néonatale, a déclaré Amnesty International le 31 juillet à l’occasion de la Journée de la femme africaine. Au Togo, le taux de mortalité infantile est de 43 décès pour…

Source: Amnesty International |

Burkina-Faso : Face aux attaques répétées, le droit à l’information doit être protégé

Le 1er avril, les deux correspondantes ont été sommées de quitter le pays sous 24 heures sans qu’aucun motif d’expulsion ne leur soit notifié mais sur ordre verbal des agents de la direction de la sureté de l’Etat burkinabè

Le vendredi 31 mars, Agnès Faivre et Sophie Douce, respectivement correspondantes des journaux Libération et Le Monde avaient été convoquées à la Sûreté d’État, l’agence chargée du renseignement intérieur pour s’expliquer sur leur travail dans le pays et particulièrement sur un article de Libération pointant la responsabilité des forces armées…