Source: International Committee of the Red Cross (ICRC) |

Somalie : sous l’impact combiné de la sécheresse et du conflit, extrême vulnérabilité de la population

Le mois dernier, l'état d'urgence a été proclamé par le gouvernement fédéral, alors que des milliers de personnes quittaient leurs foyers, en quête de nourriture, d'eau et de pâturages

La sécheresse persistante et l’absence de pluies provoquent aussi des déplacements de population

GENEVA, Suisse, 14 décembre 2021/APO Group/ --

Dans la région somalienne du Galgaduud, la persistance et l'aggravation de la sécheresse affectent plus de 300 000 personnes. Le mois dernier, l'état d'urgence a été proclamé par le gouvernement fédéral, alors que des milliers de personnes quittaient leurs foyers, en quête de nourriture, d'eau et de pâturages. Dans le centre du Galgaduud, la ville de Guriel compte une centaine de milliers d’habitants qui subissent à la fois l’aggravation de la sécheresse et l’intensification du conflit. Fin octobre, de violents combats ont éclaté entre l'armée nationale somalienne et le groupe Ahlu Sunnah Wal Jama'a, faisant des dizaines de morts et forçant les habitants de Guriel à fuir vers les villages voisins.

« Cette sécheresse est plus grave que toutes celles que j’ai connues. Les affrontements ont fait fuir les gens qui sont aujourd’hui des déplacés. La sécheresse persistante et l’absence de pluies provoquent aussi des déplacements de population. Tout cela arrive en même temps », explique Hashim, un habitant de Guriel âgé de 50 ans.

Les bombardements intenses qui ont touché Guriel ont endommagé plusieurs bâtiments, dont l’hôpital principal de la ville. Un incendie a détruit la deuxième structure hospitalière de Guriel, l'hôpital communautaire Kulmiye. Établissement de référence, cet hôpital offrait de nombreux services – consultations externes et internes, obstétrique et vaccination – aux habitants de la ville et des villages environnants, dans un rayon de plus de 100 kilomètres. « Ce matin, un certain nombre de patients sont venus à l'hôpital en pensant qu'il existait toujours. Ils n'avaient pas entendu la nouvelle », déclare le président du conseil d'administration de l'hôpital Kulmiye, le Dr Ali Omar Tarabi. La pression sur les établissements de santé restants a considérablement augmenté.

Des centaines de milliers de personnes vivent dans des installations de fortune à la périphérie de Guriel. Certaines d'entre elles ont été déplacées par les récents combats, mais d'autres, à la recherche de pâturages en raison de l’aggravation de la sécheresse, sont aussi arrivées dans la région. Tous les déplacés vivent dans des conditions extrêmement difficiles, sans accès aux services essentiels tels que la nourriture, l'eau et les soins de santé. « Face à cette situation, nous avons décidé d’acheminer de l'eau par camion pour les déplacés regroupés dans 17 villages », témoigne le chef du bureau du CICR à Galmudug, Mohamed Sheikh Ahmed.  « Avec le Croissant-Rouge de Somalie, nous déployons une équipe de santé mobile qui dispense des soins de santé essentiels dans six villages. »

La vie reprend lentement à Guriel, mais de nombreux petits commerces restent fermés. Il faudra beaucoup de temps et d’efforts pour réparer les dégâts dus aux affrontements, d'autant plus que les conséquences de la sécheresse se font toujours sentir dans la région.

 Le CICR En Somalie – Faits Essentiels

  • Composée de deux infirmières, de deux promoteurs de santé, d'un agent de vaccination et d'un aide-pharmacien, une équipe de santé mobile gérée par le Croissant-Rouge de Somalie fournit des services de soins de santé à quatre villages et deux camps de déplacés dans la région du Galgaduud.
  • La réhabilitation de 9 puits de forage a donné accès à l’eau à plus de 39 000 personnes.
  • Depuis quatre semaines, dans le cadre de son aide d’urgence, le CICR distribue chaque jour 90 litres d’eau à quelque 6 600 bénéficiaires.
  • Près de Guriel, 20 citernes à eau ont été fournies à 17 villages touchés par la sécheresse et les affrontements.
  • Dans 17 villages proches de la ville de Galmudug, plus de 70 000 personnes touchées par la sécheresse ont bénéficié d’une aide en espèces.

Distribué par APO Group pour International Committee of the Red Cross (ICRC).